Vents du Sud – Arlon

Vent du Sud est une coopérative citoyenne éolienne Arlonaise

Photo : Frédéric Moïs


Le 23 mars 2011 à Arlon, le tout nouveau groupement citoyen, Vent du Sud, a organisé une conférence sur le développement éolien.

Un objectif central des promoteurs de la réunion était de prendre le pouls de la population locale, d’informer sur les projets et de susciter le débat sur ce sujet qui concerne aussi directement le Chef-Lieu de la Province.

Si des projets sont en cours, l’information de la part des promoteurs et des autorités est minimale.

Convaincu qu’il est primordial de participer au développement des énergies renouvelables et de permettre aux citoyens de se réapproprier l’énergie, le groupe de citoyens s’est réuni hebdomadairement pour que le projet puisse prendre son envol. Vents du Sud a pour objectifs de relever le défi énergétique via la production d’énergie verte en veillant à informer le citoyen et favoriser le débat sur les questions énergétiques. C’est pourquoi, tout au long de l’année, l’association a aussi pris des contacts avec les acteurs politiques et les promoteurs des projets éoliens mais également avec de nombreuses organisations actives dans le secteur de l’énergie éolienne

Les contacts avec les promoteurs des projets locaux ont laissé entrevoir des possibilités de participation citoyenne. C’est pourquoi notre projet vient de passer de la phase d’exploration à la concrétisation.

Le lundi 5 mars à Arlon, en présence des 33 membres fondateurs, la société coopérative Vents du Sud a pris l’air sous la direction du Notaire Bosseler. La coopérative est menée par une équipe de 9 administrateurs aux expériences diversifiées et aux compétences complémentaires.

Tous les citoyens de la région d’Arlon sont invités à présent rejoindre la coopérative pour relever avec nous le défi de l’éolien citoyen !

Dés les premières rencontres, Lucéole a soutenu l’initiative de Vent du SUD.  Parmi les 28 coopérateurs fondateurs de Vent du Sud, 7 sont membres de Lucéole

Vent du Sud

Pour en savoir plus :

article L’Avenir du Luxembourg
article Le Soir
article L’Avenir du Luxembourg