L’éolien et la biodiversité

Dans la vision citoyenne que s’est fixé volontairement Lucéole Scrl, cet aspect de la réalité est pris en compte et avec responsabilité. Nous ne désirons pas provoquer par négligence la perte des qualités naturelles de notre région et nous chercherons par tous les moyens à en préserver les plus beaux de ses joyaux. Nous sommes également conscients qu’il s’agira dans le cas d’éoliennes de grande puissance de réaliser « le grand écart » entre la conservation de la biodiversité régionale et l’indispensable réduction des gaz à effet de serre qui sont une des causes essentielles de perte de la biodiversité mondiale.

L’environnement naturel n’a pas à payer le plus lourd des tributs au développement éolien.

L’éolien représente une part de mortalité et des oiseaux et des chauves-souris (En regard des empoisonnements, des lignes à haute tension, de la pollution des énergies classiques, des bâtiments et du trafic routier : un taux bien moindre). Les rapaces et chauves-souris sont précieux dans notre belle région.  Lucéole Scrl souhaite recommander les meilleures pratiques connues et reconnues en Belgique mais aussi chez nos voisins afin de limiter au maximum le risque d’impact sur l’avifaune et les chiroptères.

Deux aspects nous paraissent fondamentaux :

  1. Les changements climatiques et leurs corollaires (empreinte écologique et GES)
  2. Le respect de la biodiversité locale et régionale.

Notre leitmotiv :
.

Quelles que soient les difficultés de l’entreprise, nous voudrions n’être jamais infidèles
ni à l’un ni à l’autre de ces deux aspects.
.

Une des causes essentielles de la diminution de la biodiversité est la perte des biotopes par modification et altération de l’espace rural et par l’urbanisation croissante. Les empoisonnements indirects en sont une autre cause tout aussi importante voire davantage. Nous reviendrons plus bas sur cette question. A travers une multitude de documents, commentaires et articles divers, l’essentiel de nos réflexions est basé sur :

  1. Colloque international Milan royal, 17 & 18 octobre 2009, Montbéliard [lien].
  2. le séminaire national de Reims en septembre 2010 organisé par la Ligue protectrice des oiseaux (France) [lien].
  3. J.P Jacob et al., Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie, Aves et Demna, Gembloux, 2010. (Demna : Département de l’Etude du Milieu Naturel et Agricole, dépendant du DNF, Département de la Nature et des Forêts).

1 Les chauves-souris
2 L’avifaune et le Milan royal
3 Synthèse sur l’avifaune
4 Avis autorisés
5 Flore et végétation