LE RESEAU LUCEOLE

L’ancrage citoyen local de Lucéole

Lucéole scrl est une coopérative à ancrage citoyen local. Celui-ci est fondé statutairement par la provenance de ses membres fondateurs et par ses mécanismes de gouvernance.

Il est inscrit dans l’origine-même de la coopérative et la composition de son conseil d’administration.

Historiquement, la coopérative Lucéole est l’émanation d’un mouvement citoyen porté par deux associations locales : Projet Energies d’Anlier et Eole Lien d’Habay-la-Vieille. Ces deux associations, bien que basées en commune d’Habay, ont chacune à leur manière rayonné dans le Sud de la Province de Luxembourg.

Leurs membres constituèrent le noyau initial des fondateurs de Lucéole scrl. Mais dès le départ, le choix fut fait d’approfondir l’ancrage local en élargissant le groupe des membres fondateurs au Sud de la Province de Luxembourg. S’appuyant sur la crédibilité du projet, leur engagement et leur enthousiasme citoyen, ils ont réuni en moins de deux mois, 55 membres provenant de Bastogne à Virton, d’Arlon à Florenville, …

De plus, les statuts de Lucéole scrl garantissent l’ancrage citoyens par les mesures suivantes :

1) la constitution de la qualité « coopérateur garant » pour les coopérateurs fondateurs

Les cinquante-cinq signataires de l’acte constitutif du 15.10.2010, sont “coopérateurs garants” de l’objet social de la société (article 9). Cette mesure permet de conserver l’ancrage citoyen local initial alors qu’à terme la coopérative, pour ses besoins d’investissement, comprendra plusieurs milliers de membres coopérateurs, personnes physiques, entreprises privées ou associations.

2) chaque coopérateur n’a droit qu’à une seule voix quel que soit le nombre de parts dans la coopérative.

3) le bénéfice patrimonial des coopérateurs est limité, la spéculation sur les parts est impossible

Conformément à la réglementation en vigueur pour les coopératives agréées, les dividendes accordés sur les parts sont légalement limités. Ce plafond fixé par la loi est de six pour cent en 2011 (article 6).

De plus, la spéculation sur les parts sociales n’est pas possible. En effet, la valeur de la part ne sera pas indexée et la valeur nominale de 100 € ne changera pas. Il n’y aura donc pas de spéculation sur la valeur des parts. En aucun cas, il ne peut être remboursé plus que la partie libérée par le coopérateur (article 12)

4) les parts de la coopérative ne peuvent être cédées pour partie ou dans leur entièreté à une tierce partie, ni faire l’objet d’une offre publique d’achat

Les parts sociales ne peuvent être cédées ou transmises qu’à des coopérateurs moyennant l’accord du conseil d’administration (article 7)